Conférence CHAD Jacqueline Bemmer : Sensing the law – aurality and orality, perceptional experiences of pain and judgement in early medieval Ireland (22 mai 2018)

Droit et Anthropologie

Le mardi 22 mai, à 10 heures

Jaqueline Bemmer, Université de Vienne,

Sensing the law – aurality and orality, perceptional experiences of pain and judgement in early medieval Ireland

 

Les observatoires du droit

Qu’est-ce que le droit ? La question est récurrente et il faut se convaincre que l’objet est bien étrange. Le droit est sans doute une technique, peut-être un art, voire un simple outil aux mains de professionnels investis du pouvoir de dire le juste. Il est aussi un phénomène social ou culturel et sa compréhension passe par une mise en perspective du droit avec la culture qui l’a produit.

Au pays du ius, le juriste se représente volontiers comme un technicien déballant les instruments de sa « boîte à outils », une caisse dans laquelle s’empilerait l’arsenal normatif. Dès lors que l’on envisage le droit comme un phénomène global, un objet social qui compose avec les communautés humaines, noue et dénoue des relations accrochées à des valeurs qui s’expriment au quotidien, se pose la question des sources capables de révéler sa réalité complexe.

Le message des Annales était clair, il faut « nouer de nouvelles alliances », en l’occurrence adjoindre au substantif une conjonction de coordination qui rompe l’isolement du droit et introduise l’élément d’altérité capable de révéler ses différentes réalités.

Le séminaire nous placera dans le rôle de l’Optimiste convaincu de l’existence du droit, un Candide parti à la découverte de son objet. Le voyage comptera plusieurs étapes

Soazick Kerneis Directrice du CHAD EA 4417

https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/3617/files/2018/02/Les-observatoires-du-droit-2018-nk.pdf

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.